J.K.-GRAS "J’aime l’autoédition. J’aime être aux commandes. J’aime enfiler plusieurs casquettes."

J.K.-GRAS "J’aime l’autoédition. J’aime être aux commandes. J’aime enfiler plusieurs casquettes."

J.K-GRAS, auteure de fantasy, est membre du programme Pépites de Bookelis. Elle nous explique quel a été son parcours et comment elle a utilisé tout ce que propose l'autoédition pour arriver à un beau succès aujourd'hui.

Pouvez-vous nous décrire l’univers de vos romans ?

 

Mes premiers romans explorent un univers fantasy. Ma trilogie, Zéladonia, a été publiée en autoédition en 2018. C’est un mélange de magie, d’aventures, de voyages entre les mondes. J’utilise les codes de la fantasy épique tout en ajoutant une pointe de modernité et de féminité qui n’est pas pour déplaire à mes jeunes lecteurs. Les adolescents apprécient cette quête d’équilibre qui fait écho à ce que nous vivons dans notre société contemporaine.

Suite à ce petit succès rencontré, j’ai continué avec un roman fantastique, type bit-lit, que j’ai retiré de la vente, car j’ai signé un premier contrat avec la maison d’édition Alter Real.

Les deux derniers romans de ma saga Les Âmes Pirates sont historiques, et résolument modernes. Avec un soupçon d’érotisme et d’engagements féministes, j’ai souhaité explorer le passé pour faire vibrer le lecteur au rythme de pirates en quête de liberté.

 

Quel a été votre parcours d’auteure autoéditée ?

Je me suis lancée par hasard dans l’autoédition dès lors que j’ai compris à quel point il était difficile d'intégrer l’édition traditionnelle. J’ai participé au concours des Plumes francophones 2018 avec le tome 1 de Zéladonia et je suis arrivée 6e du classement par note des commentaires. J’ai vendu plus de 2000 exemplaires en un an. Ensuite, j’ai décidé de me professionnaliser. J’ai publié le tome 2 et le tome 3. Et les autres…

J’aime l’autoédition. J’aime être aux commandes. J’aime enfiler plusieurs casquettes : auteure, graphiste, cheffe de projet.

 

Quel impact a eu Bookelis sur votre parcours ?

L’impact de Bookelis a été énorme. Et très positif !

Même si Amazon m’a ouvert des portes, j’ai vite été confrontée à la dure réalité de l’auteur autoédité : j’étais limitée dans la vente de mes livres papier en magasin.

Alors que je me trouvais freinée dans la diffusion de mon roman, j’ai décidé de tester Bookélis en janvier 2019 avec le tome 1 de Zéladonia. L’avantage était que je pouvais choisir de ne pas distribuer de livre numérique et je conservais ainsi l’exclusivité de l’e-book à Amazon. Il était important pour moi de continuer à proposer mes romans aux abonnés Kindle.

Mes ventes en ligne démontraient que j’avais de nombreux lecteurs au Canada. J’ai donc opté pour le pack Monde. Une fois référencée, j’ai pris mon téléphone et j’ai appelé le Cultura le plus proche de chez moi. Trois mois plus tard, je faisais ma première séance de dédicace dans leur magasin.

Un succès. Tout est parti !

Mais ce n’est pas tout… Lors de cet événement, j’ai rencontré les bonnes personnes qui m’ont dirigée vers d’autres manifestations dont le grand Salon du livre de Fuveau en septembre2019, le Hero Festival de Marseille (qui a lieu ce samedi 9 novembre).

Je fais maintenant partie des Pépites de Bookélis. Tous mes romans sont édités dans votre catalogue. Et de nouvelles portes s’ouvrent. Le Super U de mon village a commandé mes bouquins pour une mise en avant spéciale avant Noël. Mes amis libraires peuvent se fournir directement auprès de leur distributeur pour proposer mes fictions. Je charge les documents, puis je n’ai à m’occuper de rien, hormis ma promo et mon stylo pour mes dédicaces.

 

Quelles actions de promotion menez-vous aujourd’hui ?

Aujourd’hui, je fais beaucoup de salons du livre ou de dédicace. J’adore rencontrer mes lecteurs et échanger. J’utilise bien évidemment les réseaux sociaux (principalement Facebook et Instagram) pour communiquer sur mes événements à venir et les sorties.

J’aime partager les bonnes nouvelles, mes joies, mes succès, mes échecs aussi. Parce qu’il y en a. J’apprends, je corrige, j’évolue, je recommence, je réussis… et là réside tout le plaisir de cette nouvelle vie d’autrice.

J’échange également avec des chroniqueurs. Je n’hésite jamais à offrir un exemplaire aux blogueurs qui sont d’excellents boosters de ventes.

Puis, j’ai mon artillerie lourde. Toujours équipée de marque-pages promotionnels, je les dégaine à la moindre occasion.

 

Quels conseils donneriez-vous à un auteur débutant ?

La clé est de se faire confiance et d’expérimenter. Selon moi, il est important de tout tester. Mon parcours m’a montré que plusieurs chemins mènent dans la bonne direction. Avant, mon objectif n’était pas de gagner ma vie avec l’écriture, mais simplement d’être lue. Aujourd’hui, je peux enfin en faire un métier. En janvier, je quitte mon poste de cadre dans l’administration et me lance à corps perdu dans cette aventure enivrante. Je me fais confiance et l’Univers me le rend bien.

Autre chose. Ce n’est pas un conseil à proprement parler. Pour ma part, j’ai fait le choix de demeurer une auteure hybride. Un pied dans l’édition traditionnelle, un autre dans l’autoédition. Je ne me ferme aucune porte et ma priorité est de rester libre, tout en faisant l’expérience de travailler avec les personnes qui m’intéressent. En matière de créativité littéraire, il me semble primordiale d’œuvrer avec le moins de contraintes possibles.

 

Avez-vous des projets à venir ?

Oui, je travaille sur un ÉNORME projet. Tout ce qui m’est arrivé grâce à l’autoédition a piqué la curiosité d’une maison d’édition spécialisée dans les livres illustrés aux finitions luxueuses. J’ai la chance d’œuvrer avec eux sur un roman fantasy adulte. Le scénario a été validé et j’attaque une période d’études, de recherches et de création de monde et de magie. Je suis motivée, car je sais, qu’à la clé, je serai publiée. Puis grâce aux conseils de professionnels du métier du livre, je ne peux que progresser et m’améliorer. Quelle joie !

Attention, je ne délaisse pas l’autoédition pour autant. Une fois ce roman fini, je compte bien poursuivre l'écriture du tome 3 des Âmes Pirates ! D’ailleurs, le premier volet de la saga est en cours de traduction en anglais. Et le tome 2 sort le 11 novembre !

Je suis aussi en train de monter un annuaire de référencement (entièrement gratuit) pour aider les auteurs autoédités à trouver les bons prestataires. TROUV’TON est décliné en plusieurs catégories : Trouv’ton auteur, Trouv’ton graphiste, Trouv’ton traducteur, Trouv’ton libraire, Trouv’ton éditeur, Trouv’ton imprimeur. Bientôt fini la galère de l’auteur autoédité seul dans son coin. Ce réseau favorisera tous les indépendants et les free-lances.

Enfin, j’ai un très beau projet que je développe avec les écoles : les Mini-Plumes. D’ici quelques semaines, je vais aider nos petits écoliers à devenir de véritables écrivains. Mais chuuuuuut, c’est un secret. Ils ne le savent pas encore…

Un grand merci à J.K-GRAS pour nous avoir accordé du temps. Vous pouvez la retrouver ici :

Mon site : www.jkgras.com

Facebook et Insta : @jkgras

Trouv’ton : www.trouvton.com

Posté le 06/11/2019 Home, Portraits d'auteurs 0 155

Laissez un commentaireLaisser un commentaire

Vous devez être Connecté Poster un commentaire.