Rencontre avec Pierre Arnold et Charlène Lemarié

Rencontre avec Pierre Arnold et Charlène Lemarié

Pierre Arnold et Charlène Lemarié sont deux urbanistes de 27 ans.  Durant 10 mois, ils ont parcouru les quartiers populaires et les coopératives de logement de 10 pays sud-américains, avec l’objectif d’apprendre de cette Production Sociale de l’Habitat pour repenser les pratiques françaises et le rôle des habitants dans la fabrique de la ville.

Ils reviennent pour nous sur ce voyage, nous présentent leur projet et nous livrent également leurs conseils d'auteurs autoédités.

"En autoéditant notre livre, nous avons eu la liberté totale sur le fond et la forme de notre livre pour transmettre des messages et créer un ouvrage qui nous représente totalement. "

Pouvez-vous nous présenter en quelques lignes votre livre et le projet dont il découle ?

Habitat en Mouvement est à la fois un témoignage et un appel à l’action. Il est le résultat d’un voyage de recherche que nous avons imaginé et réalisé dans dix pays d’Amérique du Sud pendant dix mois. Notre idée était simple : aller à la rencontre des habitants des quartiers populaires et décrire leurs luttes ainsi que leurs modes d’organisation pour construire de manière solidaire leur habitat. Dans ce livre nous partageons notre découverte de ce continent méconnu ainsi que nos apprentissages sur des façons alternatives de concevoir les villes et le « vivre ensemble ». Nous y donnons également la parole à des femmes et à des hommes qui nous ont impressionnés par leur parcours et leur détermination pour améliorer leur société.

Aviez-vous le projet d’écrire votre livre avant votre voyage ? Quel a été l’élément déclencheur pour l’écriture de ce livre ?

Oui, nous voulions déjà écrire un livre, inspirés par un couple d’amis qui l’avait fait après un voyage en Afghanistan. C’est pourquoi, avant de prendre la route pour une durée indéterminée avec nos sacs à dos, nos calepins et notre appareil photo, nous avions lancé un financement participatif dans le but d’assurer sa publication à notre retour. Le fait de nous être engagés moralement vis-à-vis de nos nombreux donateurs nous a motivés à aller au bout de ce voyage initiatique et d’écrire ce livre. Au fur et à mesure de notre périple, nous alimentions notre blog habitatenmouvement.tumblr.com et avons publié des articles sur d’autres sites internet. Les excellents retours que nous avons eus de nos lecteurs nous ont également confortés dans l’idée de transmettre nos apprentissages dans un ouvrage personnel.

 

Qu’ont pu apporter la réalisation de ce projet et l’écriture de votre livre à vos métiers ?

Nous avons tous les deux suivi des études d’urbanisme en France et travaillé dans ce domaine au Mexique et en Argentine avant de nous lancer dans l’aventure Habitat en Mouvement. À travers notre voyage nous avons trouvé des réponses concrètes à la question : comment remettre les habitants et la solidarité au cœur du processus de production des villes ? Par nos différentes rencontres auprès de professionnels sudaméricains très militants, nous avons réalisé que l’engament n’était pas antinomique avec la profession d’urbaniste et que nous pouvions accompagner les plus « démunis » à travers l’urbanisme. Nous souhaitons désormais que notre livre permette de créer des débats en France autour de cette question pour faire évoluer les pratiques. Elle ne concerne pas seulement les urbanistes, les élus ou les chercheurs, mais tous les citoyens !

 

Pourquoi avoir choisi l’autoédition pour publier votre ouvrage ?

L’autoédition était la conclusion cohérente de notre démarche autogérée, financée solidairement, au contenu libre et ouvert (licence Créative Commun). En autoéditant notre livre, nous avons eu la liberté totale sur le fond et la forme de notre livre pour transmettre des messages et créer un ouvrage qui nous représente totalement. Nous avons par exemple choisi d’intégrer à notre livre différents supports (article, photos, fiches pays, portraits, citations, dessins…), de façon à ce qu’il puisse toucher différents publics, tout en abordant des questions de fond sur l’habitat, l’autogestion et les politiques urbaines.

 

Quelles actions marketing allez-vous mener pour faire connaître votre livre ?

Nous sollicitions nos réseaux et cherchons également à publier des articles dans la presse ou sur le web. De plus, nous souhaitons monter une exposition et organiser des rencontres-débats dans différentes villes. Il s’agit non seulement de faire connaitre notre démarche et nos apprentissages mais aussi de les confronter aux expériences existantes en France et aux questions que suscite ce regard sur les pratiques d’Amérique du Sud. Pour cela, nous recherchons justement des personnes ou organisations qui pourraient nous aider à monter ces débats et faire connaitre leurs actions en France !

 

Quels ont été les retours de vos lecteurs et des personnes ayant participé aux événements pour la promotion de ce livre ?

Après la publication de nos articles et du livre, mais aussi lors de conférences que nous avons tenues depuis notre retour en France, Habitat en Mouvement a toujours suscité de nombreuses réactions. En effet, il permet de prendre du recul et donc de questionner ce qui semble « logique » ou « acquis » en France. S’inspirer des pays du Sud pour repenser nos modes de fonctionnement au Nord est un vrai changement de paradigme provoque des débats intenses !

Un lecteur urbaniste a commenté un de nos articles en écrivant : « Je souhaitais simplement vous féliciter pour votre article qui est remarquable et qui est une véritable bouffée d’air frais, à l’heure où l’on se demande comment recréer du lien social et du sens politique. »

 

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaite écrire un livre sur une expérience de vie (voyage, projet humanitaire, etc.) ?

Notre projet de livre a beaucoup muri au cours de notre voyage, de nos lectures et surtout de nos rencontres. N’hésitez pas à annoncer autour de vous que vous envisagez d’écrire un livre sur votre expérience, même si cela vous parait incertain ou lointain. Comme c’est le rêve de beaucoup de personnes, tout le monde vous dira spontanément ce qu’il aime découvrir en ouvrant un livre, vous donnera des conseils ou encore le contact d’un ami qui pourra vous conseiller (graphiste, auteur, éditeur...). Il ne vous restera plus qu’à garder ce qui vous semble bon à prendre !

 

Avez-vous d’autres projets d’écriture en cours ?

Dans les prochains mois, nous allons écrire des articles et chercher à traduire en Espagnol notre livre, de façon à pouvoir en rendre une version numérique aux dizaines de personnes qui nous ont aidés et inspirés en Amérique du Sud. Nous allons également écrire les textes et préparer la scénographie de l’exposition photo que nous voulons désormais réaliser pour accompagner les débats et présentations du livre. En fonction des rencontres et des projets que suscitera la diffusion d’Habitat en Mouvement, nous serons en mesure d’envisager des suites à notre premier livre autoédité !

Posté le 25/01/2016 Home, Portraits d'auteurs 0 882

Laissez un commentaireLaisser un commentaire

Vous devez être Connecté Poster un commentaire.