5 erreurs à ne pas commettre quand on écrit de la Fantasy

5 erreurs à ne pas commettre quand on écrit de la Fantasy

Toute la pertinence de l’histoire repose sur un univers bien construit. Voici 5 erreurs à ne pas commettre :

 

1. Créer une histoire parfaitement logique

Un monde dans lequel tout est attendu ne va pas marquer les lecteurs. La fiction doit rejoindre la réalité en amenant des coincidences improbables, des victoires inattendues, des retournements de situation qui n’ont aucune logique.

Aucun destin n’est tout tracé, les erreurs commises par les uns et les autres provoquent des situations qui deviennent intéressantes pour l’intrigue, parce qu’elles sont dénuées de toute logique.

 

2. Ne pas expliquer le contexte temporel

Dans chaque histoire, des éléments extérieurs vont venir perturber le monde et les personnages qui y vivent. L’erreur est de ne pas expliquer pourquoi ces éléments arrivent à ce moment précis : est ce qu’il existe une date limite pour le héros avant de sauver le monde, est ce que c’est l’anniversaire d’une date importante, est ce qu’une raison pousse un personnage à agir dans la précipitation?

Ces explications vont légitimer les actions et ouvrir l'histoire à plus d’imagination.

 

3. Oublier les besoins quotidiens

Même s’il s’agit d’un monde de fiction, il ne faut pas le couper des réalités que vivent les personnages. Ce qu’ils mangent, comment ils se déplacent, comment ils se procurent leurs biens…

Chaque revirement de l’histoire a des conséquences sur ces aspects liés à la vie en société. Bien sûr, ces éléments ne doivent pas être identiques à ceux que nous connaissons dans notre vie réelle : les personnages peuvent se nourrir de graines qui ne poussent qu’à certaines conditions ou fabriquer eux même l’énergie qui leur sert à se déplacer.

Tous ces détails ne doivent pas être négligés, ils sont nécessaires à la bonne construction du monde fictionnel.

 

4. Ne pas donner de description détaillée des groupes ou personnages

Chaque groupe, culture, espèce, société a ses propres règles et coutumes.

S’il s’agit d’une pure création, il faut y mettre autant de détails que possible, ne pas rester sur une description basée sur des stéréotypes : comment chaque personnage vit en groupe, quels détails physiques font la spécificité des personnages, quelles sont leurs coutumes?

S’il s’agit d’une inspiration du monde réel, se documenter est indispensable afin d’être aussi fidèle et précis que possible dans la description.

Globalement, il faut donner plusieurs dimensions aux personnages pour les rendre intéressants.

 

5. Ne pas donner assez de matière aux décors

La description du monde de fiction doit le rendre vivant, les lecteurs doivent sentir qu’ils s’y promènent. Les odeurs, les lumières, les textures, tout doit vivre dans l’imagination avec assez de détails pour marquer les esprits et en faire un endroit unique. Ca n’en fait pas un endroit parfait, le décors peut être sales, sentir mauvais ou être repoussants, ça n’apporte que plus de réalisme et de personnalité à l’histoire.

Si vous avez écrit un roman Fantasy, participez à notre concours avant le 8 janvier 2017.

Posté le 03/11/2016 Home, Dossiers Bookelis 0 2913

Laissez un commentaireLaisser un commentaire

Vous devez être Connecté Poster un commentaire.