Rentrée OFF : Laure Reine Avenel se plie au jeu de l'interview

Rentrée OFF : Laure Reine Avenel se plie au jeu de l'interview

laure reine avenel

 

    Laure-Reine Avenel est née au Havre le 18 mai 1957 en Haute Normandie. Dès son plus jeune âge, elle est attirée par le monde de l’étrange et du romanesque. 

 

 

  Inspirée depuis sa naissance par les embruns de la mer de sa ville natale et les senteurs de sa campagne normande, elle accouche sur papier de ce monde imaginaire, des personnages colorés et  insolites oscillant entre rêve, cauchemar et la réalité.

 

 

 

 

"Partager, donner du plaisir et des frissons à mes lecteurs"

Laure Reine, qu’est ce qui vous a donné envie d’écrire ce livre ?

Depuis toute petite, j'ai adoré les histoires qui font peur et le scénario de la complainte des varous* (loups garous) s'est imposé naturellement alors que j'admirais les arbres en automne du petit bois qui se niche tout près de mon habitation.

Avez vous des auteurs de référence à citer qui influencent votre écriture ?

Mes auteurs de référence sont indéniablement anglais à part Guy de Maupassant et Emile Zola que j'ai dévorés vers 13 ans. Voici quelques uns parmi eux dans le désordre : Les sœurs Brontë (que je relis toujours avec plaisir), Sir Conan Doyle, Alan Poe, M Rhodes James, Stevenson, Jean Ray (il est belge lui!), Daphné du Maurier (que j'ai redécouvert cet été)

En publiant un livre, quel est votre objectif principal ?

Partager, donner du plaisir et des frissons à mes lecteurs et puis le plaisir de toucher le livre qui renferme "mon histoire". C'est une sorte d'héritage pour mes descendants.

Pourquoi avoir choisi l’autoédition pour publier votre ouvrage ?

J'ai choisi l'autoédition pour garder ma liberté d'écrire et produire quand je veux.

 

Quelles actions marketing avez vous ou allez vous mener pour faire connaître votre livre ?

Les salons du livre dans la région (le prochain se déroulera à Franqueville Saint Pierre le 15 novembre "spécial polar"). Des ventes dans les sas de moyennes surfaces, des marchés de Noël. Des interventions dans les radios locales ou faire appel à la presse pour des articles.

Vos lecteurs vous ont-ils contactée suite à la lecture de votre premier livre? Quelle relation avez-vous avec eux ?

Mon premier livre chez Bookelis" Le grand voyage" m'a permis d'approcher des gens très enthousiastes et sensibilisés vu que le roman mettait en scène des chats. J'ai vécu des beaux moments avec certains lecteurs.

 

Un conseil que vous donneriez à une personne qui se lance dans l’écriture de son premier livre ?

N'hésitez pas, écrivez même si cela vous paraît "nul" Il faut foncer dans le brouillard! car plus vous écrirez, plus vous serez bon!

 

Avez vous d’autres projets d’écriture en cours ?

La suite de la complainte des varous qui s'intitule "Prélude en mi mineur pour une mouette" qui est prévu pour début 2016 et un projet en cours d'écriture: " Vladimir mon amour". Des romans toujours sous le signe du fantastique et du suspens.

Merci beaucoup à Laure Reine pour ses réponses et le partage de son expérience.

Si vous voulez frissonner, lisez "La Complainte des Varous" http://www.bookelis.com/fantastique/12033-la-complainte-des-varous.html

Posté le 17/09/2015 Home, Portraits d'auteurs 0 930

Laissez un commentaireLaisser un commentaire

Vous devez être Connecté Poster un commentaire.

Recherche

Catégories